L’entretien d’une VMC en trois points !

Partagez cet article

Parce que la VMC est notre meilleure alliée dans la lutte contre la pollution de l’air intérieur, elle mérite toute notre attention. Nos conseils pour un bon entretien et une utilisation sans accroc.

 
comment-nettoyer-une-vmc-640x282

Source : https://www.guide-artisan-bourgogne.fr/

 

Une bonne VMC est un outil indispensable pour le confort intérieur et la santé des habitants de la maison. Mais, au fil du temps le système risque de s’encrasser : l’accumulation de poussière accélère alors le vieillissement du matériel, réduit l’efficacité de la ventilation avec un impact certain sur votre consommation d’énergie. C’est dire si l’entretien et le nettoyage de votre VMC doivent entrer dans vos habitudes ! Mais comment exactement nettoyer une VMC ? Pas d’inquiétude, la liste des opérations à mener est courte et à la portée de tous…

L’entretien de la VMC simple flux

Une fois par an, idéalement à la fin de l’hiver – car les VMC fonctionnent à plein pendant la saison froide – ouvrez le caisson de votre appareil, après avoir coupé le courant.
 
Dépoussiérez les ailettes du ventilateur à l’aide d’un pinceau et aspirez l’intérieur du caisson à l’aide d’un aspirateur ou d’une soufflette.
 
Par la même occasion vous penserez à nettoyer les bouches d’extraction après les avoir enlevées de leur manchon.
 
Vous vérifierez également l’état des entrées d’air qui ne doivent absolument pas être bouchées. Si ces dernières sont hygroréglables veillez bien à ne pas utiliser d’eau pour les nettoyer !

 

L’entretien de la VMC double flux

Les experts conseillent d’intervenir deux fois par an pour nettoyer les filtres et l’intérieur du caisson de votre VMC double flux à l’aspirateur ou à la soufflette. Les ailettes du ventilateur peuvent être nettoyées avec un pinceau, même chose pour les bouches d’extraction et d’insufflation.
 

Une fois par an, il est également recommandé de changer le filtre à particules fines – même s’il paraît propre – car il perdu de son efficacité.
 
Pour compléter cet entretien de base, vous pouvez également procéder au nettoyage des gaines de votre VMC : l’intérieur doit être lavé avec des produits spécifiques comme des fumigènes.
 
Enfin, tous les trois ans, n’hésitez pas à confier l’entretien de votre VMC à un professionnel qui procédera à un nettoyage complet et vérifiera le bon fonctionnement de tous les éléments.

 

Les bons réflexes au quotidien

Au-delà de l’entretien, le bon fonctionnement d’un système de ventilation passe également par le respect de quelques règles simples :
– Ne jamais éteindre votre VMC : vous risqueriez la formation de condensation dans les conduits d’extraction et des problèmes liés à l’humidité dans vos espaces de vie.
 
Souvent, c’est le bruit lié au fonctionnement de l’appareil qui amène à stopper la VMC mais sachez que la hausse du niveau sonore est en règle générale due à un dysfonctionnement ou à un mauvais réglage. Plutôt que de faire taire le symptôme, mieux vaut chercher la cause du problème !
 
– Veillez à ce que l’air circule librement dans votre habitat : vérifiez que les entrées d’air ne sont pas obstruées et que les portes soient bien détalonnées, avec un jour d’1 cm pour toutes les pièces sauf pour les portes de cuisine qui doivent faire l’objet d’un dé-talonnage de 2 cm.

 

Vous souhaitez changer de VMC ? Découvrez les modèles Sauter !


VMC double flux :
- VMC Double Flux HR Combles
- VMC Double Flux HR+

  VMC simple flux :
- VMC Simple Flux Hygro
- VMC simple flux extra plat

Tags:

Je réalise avec Sauter Ventilation | 28 Nov 15 - 15H13

Posté par admin

Partagez cet article
Commentaires
Ajouter un commentaire

Your email address will not be published.

*

*

*